ici & ailleurs

Sauvons Riace !

de Claude Braun, EBF Schweiz, 7 nov. 2018

Vous vous rappelez du village de Riace dans le sud de l’Italie ? C’est ce petit bourg de Calabre qui a accueilli chaleureusement les réfugiés débarqués sur leurs côtes il y a vingt ans. Domenico Lucano, aujourd’hui maire du village, a eu l’idée que les maisons abandonnées pouvaient être reconstruites et mises à disposition des migrants et migrantes. Il voulait en même temps relancer des activités agricoles et artisanales.

SUISSE Radio-TV: service public en danger de mort

de Jean-Claude Rennwald, 24 févr. 2018, publié à Archipel 267

La radio-télévision suisse de service public va-t-elle bientôt sombrer corps et biens? La question est moins saugrenue qu'il n'y paraît puisque le 4 mars, les citoyens suisses se prononceront sur une initiative intitulée «Oui à la suppression des redevances radio et télévision», dite aussi «No Billag». Or, la redevance représente près de 8% des recettes de la radio-TV de service public alors que la presse écrite se trouve aussi dans une situation difficile.

UKRAINE: Nouvelles de la lutte Free Svydovets

de #Free Svydovets, 24 févr. 2018, publié à Archipel 267

Dans le précédent numéro d'Archipel, nous vous avons fait part de l'inquiétude de nos amis de l'Ukraine concernant le projet de construction d'un complexe touristique en plein cœur du massif Svydovets. Sur place, de nombreuses personnes se mobilisent pour empêcher ce vaste projet d'aménagement, destructeur pour l'environnement et mené uniquement par des logiques de profit, dans un pays fortement corrompu. De toute l'Europe des soutiens se manifestent et la bataille a commencé. Voici un texte retraçant les moments clés de ces dernières semaines.

UNGARN: Terrorismus auf Ungarisch

de Michael Rössler, Fédération Européenne des Radios Libres (FERL), Forum Civique Européen (FCE), 24 févr. 2018, publié à Archipel 267

Am 8., 10. und 12. Januar fanden neue Verhandlungen im Prozess gegen Ahmed H. statt, der Ende 2016 in Ungarn wegen «Terrorismus» zu 10 Jahren Haft verurteilt worden war. Ein Vertreter des Forum Civique war als internationaler Prozessbeobachter vor Ort.

ZONES A DEFENDRE: Communiqué commun du mouvement anti-aéroport

de Conférence de presse commune La Vache Rit, 17 janvier Pour plus d'info: http://zad.nadir.org/, 24 févr. 2018, publié à Archipel 267

Ce midi, le gouvernement vient enfin d'annoncer l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Nous notons que le Décret d'Utilité Public ne sera officiellement pas prorogé. Le projet sera donc définitivement nul et non avenu le 8 février.

FRANKREICH: Die ZAD - ein historischer Sieg

de Bernard Schmid, Januar 2018, 23 févr. 2018, publié à Archipel 267

Es ist die erste gesellschaftliche Protestbewegung in Frankreich seit Jahren, die sich erfolgreich gegen ein Regierungsvorhaben durchsetzen konnte. Am 17. Jänner 2018 wurde die Entscheidung publik, das umstrittene und umkämpfte Flughafenprojekt in Notre-Dame-des-Landes (NDdL), nördlich von Nantes, werde nicht durchgeführt.

FRANKREICH: Frankreichs Goldberg

de Jean-Christophe Goddard, Universität Jean Jaurès, Toulouse, 23 févr. 2018, publié à Archipel 267

In Französisch-Guyana im Amazonas hat Frankreich ein grosses Gebiet für den Goldabbau zur Verfügung gestellt. Damit steht das Land im Widerspruch zu seinem deklarierten Willen, die weltweite Umweltverschmutzung zu bekämpfen.

SCHWEIZ: Medienvielfalt vor dem Aus?

de Helmut Peissl, FCE, 23 févr. 2018, publié à Archipel 267

Am 4. März 2018 wird in der Schweiz über die «No-Billag-Initiative» abgestimmt, die von der rechten Schweizer Volkspartei (SVP) initiiert wurde. Sie richtet sich vor allem gegen den öffentlich-rechtlichen Rundfunk (SRG), hat aber weitreichende Folgen für die Medienvielfalt insgesamt.

ZONES A DEFENDRE: Défendre le massif Svydovets*!

de Groupe d’Initiative Free Svydovets, 19 févr. 2018, publié à Archipel 265

14.000 hectares de forêt dans les Carpates ukrainiennes sont menacés par un mégaprojet touristique. Un appel à les défendre est lancé au niveau européen.

AUTRICHE: Un nouveau paysage politique

de Bernard Schmid Avocat GISTI membre d'Afrique Europe Interact, 7 févr. 2018, publié à Archipel 266

Malgré le choc, il n’y a finalement pas eu de surprise. L’annonce d’un gouvernement composé de la droite chrétienne-démocrate – le Parti du peuple d’Autriche, ÖVP – et de l’extrême droite – le Parti de la Liberté d’Autriche, FPÖ – était généralement attendue en Autriche. Ces deux partis étaient sortis respectivement premier, avec 31,5 % pour le ÖVP, et troisième avec 26 % des voix pour le FPÖ, des législatives du 15 octobre 2017. Il était entendu que la social-démocratie, actuellement deuxième force politique avec 26,9 % aux dernières législatives, allait passer à l’opposition après avoir gouverné le pays dans le cadre d’une «Grande coalition» avec la droite depuis 2006. Les antifascistes du pays disaient, depuis plusieurs semaines, s’attendre à la mise en place effective du gouvernement à partir du 10 décembre, puisqu’une annonce à la mi-décembre ferait tomber les premières protestations en période de Noël… La mobilisation plus massive serait donc, de fait, reportée de plusieurs semaines, après la «trêve des fêtes» (importante en Autriche), jusqu’en janvier prochain. Cette attention n’aura pas été déçue. L’Accord de gouvernement entre les partis ÖVP et FPÖ a été annoncé à l’opinion publique le vendredi 15 décembre au soir, puis le gouvernement a prêté serment le lundi suivant. Malgré les obstacles à une mobilisation massive rapide, plusieurs milliers de personnes – 5.500 selon la police – ont manifesté à Vienne dès le lundi matin, 18 décembre.